Thumbnail

 

                           

 Antigone's not dead 

   Monologue clownesque pour antichambre funeste

 

De et par Adèll Nodé-Langlois

Ecrit par : Adèll Nodé-Langlois et Delphine Lanson

Mise en scène  : Delphine Lanson

Création musicale : Michaël Santos

 Lumières : Emanuelle Petit

Scénographie : Adèle Ogier

 

Durée : environ 1 heure 10

Tout public à partir de 8 ans

 

 

 

                               Atelier 29 cie / Adèll Nodé-Langlois

                                                 www.atelier29.org   

 

                  Diffusion : Alexia Jacob                 prod.atelier29@gmail.com                                    

          Administration : Marie Munch                 mariemunch@noos.fr

 

 

 

Enfermée dans sa grotte, Antigone est hantée et entière. 

Mais au fond du gouffre, tout peut changer. 

la quête d’Antigone devient une ode à la vie. 

L’amour comme révolte contre l’ordre établi.

Le rire comme un pied de nez à la mort.

 

Antigone 6

photo Delphine Lanson

 

Entre dépouille et antirouille

 

Pour avoir défié la loi de Thèbes en inhumant son frère Polynice selon les rites funéraires de mise, Antigone est condamnée par le roi Créon à être emmurée vivante (et vierge) avec juste de quoi se nourrir. Dans cette antichambre des Enfers, entourée seulement d’une corbeille de fruits et d’une guitare électrique (!), la recluse pense d’abord à se donner la mort pour échapper à son triste sort. Mais en finir n’est pas si simple - surtout quand on est une clowne...


Car Antigone, ici, a un gros nez rouge et des cheveux en pétard. Et si son monologue reprend des fragments du texte de Sophocle, la jeune révoltée abandonnera très vite l’idée de mourir (de mourir vierge, surtout) afin de se lancer plutôt dans un vibrant hymne à la vie. Tripatouillant entre ses doigts fraises et framboises pour s’initier aux joies de la sensualité ou métamorphosant son antre glauque, guitare en bandoulière, en un Woodstock mythologique, cette Antigone new look rompra définitivement avec la tragédie...


Pour revisiter cette figure de la résistance contre l’ordre établi et en faire un porte-drapeau du féminisme, du rock psychédélique et de la sexualité, il fallait un sacré culot. Mais du culot, Adèll Nodé-Langlois en a à revendre. Bien entendu, vos enfants sont vivement attendus à cet Antigone’s not dead dont le titre sonne comme un slogan punk. Car il n’est jamais trop tôt pour apprendre que le rire, de toutes celles qui existent, est la meilleure façon de dire non...

 

“ ... elle embellit la mort et danse sur sa propre tombe. (...) Le rire s’empare de nous par surprise et nous fait entrer dans un cercle d’humanité. " Naly Gérard, Mouvement.net

 

070 antigones not deaddandymanchot

photo le Dandy Manchot

 

PRODUCTION Atelier 29 cie

Projet soutenu par la DRAC Bourgogne/Franche Comté, le Conseil Régional de Bourgogne/Franche Comté, le Conseil Départemental de l'Yonne, et le réseau Affluences.

COPRODUCTIONS L’Arc Scène Nationale Le Creusot, le théâtre Mansart.

Avec le soutien de Cirq’onflex , Le Château de Monthelon, Le Samovar, L’Eté de Vaour, La Fabrique de Savigny sur Grosne, la Fonderie, L’Espace Catastrophe à Bruxelles, le théâtre de Semur-en-auxois, l'Yonne en scène.

 

 

Unadjustednonraw thumb a7dc

Adèll Nodé-Langlois

Clowne, metteure en scène, et pédagogue

 

Elle a d’abord pratiqué la danse, puis le trapèze ballant (Ecole de Cirque de Montréal, Canada) et le jeu d’acteur physique.

Elle a été trapèziste pendant treize ans, a co-fondé le Cirque Pochéros. Elle a participé aux quatre créations et aux tournées nationales et internationales (Cambodge, Australie etc..) avec caravanes et chapiteau. Elle a également travaillé avec Les Arts Sauts et le Cirque Plume.

 

Puis, enrichie de ce parcours, elle est devenue clowne. Elle a créé « Antigone, monologue clownesque », qu’elle a joué dans de nombreux théâtres en France, mais aussi à Lisbonne et Helsinki. D’autres pièces de clown ont suivi : « Carnets d’une voleuse » et « La Fascination du Désastre ». Elle a été artiste associée au Manège de Reims, scène nationale, entre 2008 et 2014.

En 2015, elle fait partie de « Projets Penthésilée » de Catherine Boskowitz.

Elle donne des stages au Centre National des Arts du Cirque pour la formation professionnelle de clowns, et à l’école de clowns du Samovar à Bagnolet (93).

Elle est membre du conseil d’administration du Château de Monthelon (89), lieu de fabrication artistique.

 

Elle accompagne, par la mise en scène et l’écriture, plusieurs clowns dans leur création : « Les Botanimenteurs » Cirque Végétal, « l’envol de la Fourmi » et «Le bout du fil » Cie Au Fil du Vent, « Fou Cheval » et « Bottom » de la cie «  Cie Cahin-Caha.

En 2017, elle réalise un « Sujet à vif » avec l’auteur congolais, Julien Mabiala Bissila, pour le Festival d’Avignon : « Rire Pare-balles »

 

 

 

Delphine lanson

Delphine Lanson

Comédienne, metteure en scène et réalisatrice

 

 

Elle cherche depuis toujours un équilibre entre différentes disciplines artistiques. Elle revendique la complémentarité des arts au service d’une créativité commune et engage activement des démarches de recherche dans ce sens avec des circassiens, des cinéastes, des auteurs et des acteurs.

 

Elle est diplômée de la L.I.S.A (London and International School of Acting). Depuis, elle mène de front une carrière de comédienne, d’auteur et de metteur en scène.

Au théâtre et au cinéma, elle joue dans des registres allant de Shakespeare au film de genre d’espionnage, en Angleterre, aux Etats-Unis et en France. Elle joue notamment aux côtés de Michael Lonsdale, Denis Lavant, Matt Damon, Miou Miou, Kevin Kline, Dame Maggie Smith

De 1990 à 1994, elle est l’assistante d’ Israël Horovitz en France et traduit ses pièces en français.

 

En tant qu’auteur, elle créé Loup y es-tu ? , une comédie musicale qu’elle écrit et met en scène. Elle écrit Le Banc et participe à de nombreux projets alternatifs d’écriture et de créations (scénarios, conseillère dramaturge, création du

collectif Le Club, …). Depuis 2002, elle se porte vers les arts du cirque et collabore régulièrement avec la compagnie Anomalie et le collectif AOC avec lequel elle met en scène Gaétan Lévèque pour son solo Je suis un sauvage et réalise la dramaturgie du spectacle Les larmes de Bristlecone pour la compagnie Anomalie.

 

En tant que réalisatrice, elle réalise des courts métrages de fiction Décroche ! ; Un matin d’Alouha ; C’est dimanche. Ainsi que des documentaires Portraits de femme, Naître père.

 

Depuis 2002, elle collabore intensément avec Jean-Benoît Mollet de Anomalie sur le développement d’un projet de long métrage essentiellement interprété par des artistes de cirque.

 

Elle enseigne régulièrement, anime des stages destinés aux professionnels et aux amateurs en Angleterre et en France notamment à Sciences Po.

 

 

Img 5019
 

 Michael Santos

Créateur musical

                 

Percussionniste et vocaliste, il aime puiser dans les répertoires traditionnels, dans les nouvelles technologies (MAO, samplers, effets…) et dans les musiques improvisées pour enrichir son univers musical et créer ainsi sa propre « musique traditionnelle ».

 

 

La voix à une place importante dans ses explorations, que se soient en terme d’apprentissage et d’oralité mais aussi dans ce qu’elle propose de musical et de ludique (percussions vocales, onomatopées, beatboxing…)

 

 

A l’âge de 16 ans, il commence à jouer de la batterie, dans des groupe de punk, rock alternatif et hardcore. Après avoir suivi des cours au Conservatoire de Dijon (Jazz’On en 1998 en batterie et contrebasse classique en 1999), il se dirige vers les percussions orientales en Zarb puis vers les tablas à l’ENM de Villeurbanne de 2000 à 2002). Après un stage en Inde (Kousic Sen) et en Italie (Shanka Chatterjee), il suivra des cours pendant 6 ans auprès de Pandit Shankar Gosh à Chatillon sur Chalaronne (2003 à 2009).

 

 

Il joue au sein de diverses formations musicales tel que Chunky Fix (enregistrement de 2 CD et tournée 1997-1999), La Rosa (musique médiévale 2001-2002),  L’Epicerie Quartet (1 CD et tournée. 2003-2007), Katadhene (solo et performance vocale. 2008), Corpus Voxum (Duo avec Christine Bertocchi)

 

 

Depuis 2000 il travaille avec la Compagnie Théâtre de l’Eclaircie. 

Il fonde en 2003 la Compagnie Tintinabule, avec laquelle il développe un travail spécifique autour de la voix. Il continue de s’entourer de musiciens improvisateurs, comédiens, plasticiens, dans l’élaboration de spectacles protéiformes.

 

 

  Cie Atelier 29 / Adèll Nodé-Langlois

 

Direction artistique : Adèll Nodé-Langlois

prod.atelier29@gmail.com           07 60 70 75 54

 

Régie technique : Emanuelle Petit

manue.petit@gmail.com              06 01 82 51 44

 

Diffusion : Alexia Jacob

prod.atelier29@gmail.org            06 95 08 24 19

 

Administration : Marie Munch

mariemunch@noos.fr                  06 07 79 75 57

Zone de texte:   Cie Atelier 29 / Adèll Nodé-Langlois

Direction artistique : Adèll Nodé-Langlois
adellnodelanglois@yahoo.fr
07 60 70 75 54

Administration : Marie Munch 
mariemunch@noos .fr
06 07 79 75 57

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.